Le Stylo Tubulaire à encre de Chine (suite)

L'utilisation du stylo à encre de chine est somme toute relativement aisée. Nous y passerons rapidement afin d'aborder le sujet plus délicat de l'entretien d'un stylo tubulaire.

Pour bien commencer, l'utilisateur doit prévoir un budget conséquent afin de pouvoir adapter le choix de son trait à celui de son dessin. Cela est d'autant plus vrai pour une utilisation bédé. Quelques rotring suffisent pour un architecte afin de hiérarchiser ses traits de coupe dans le but d'éxécuter un travail normé et clair. Pour le dessinateur de Bédé qui d'une case sur l'autre changera angle de vue et echelle, une certaine souplesse est préférable afin de conserver le calibre d'une case sur la prochaine.

Ainsi, si l'on considère trois traits de base à une echelle de portrait sur un personnage. Le gros trait sera apparenté à un trait moyen sur une case en pied mais sera trop gros sur la représentation du même personnage dans un panorama. De plus, faire varier les traits permet également d'affiner les expressions sur les visages, notamment en ce qui concerne le repassage de l'iris dont la moindre variation peut suffire à transcrire des sentiments très forts et bien opposés. Sur ce point, c'est à chacun de trouver son mode de représentation, il n'y a donc pas de règle type. Le mieux étant d'observer les auteurs dont le style vous interpelle.

Exemple d'utilisation d'un stylo tubulaire dans le cadre de l'encrage d'une planche de Bédé.

On ne vous conseillera jamais assez de bien connaître avant tout votre matériel, notamment vos encres. Faites des tests sur leur miscibilité. Ce n'est pas parce qu'une marque fait de très bons stylo que son encre ne va pas baver par la suite lors de votre mise en couleur. Hélas, je peux vous afirmer que même une encre qualifiée "de chine" peut réagir telle une encre aquarelle, il faut alors s'attendre à un barbouillage des plus inattendus. Rien de pire pour nuire à des heures de travail !

De même, il peut s'avérer très difficile de trouver un bon papier aux qualités universelles. Les papiers aquarelle agrippent votre pointe et vous empêchent d'obtenir un trait rectiligne et/ ou homogène (chose vérifiée sur les 2 premiers Kamiloka). Les papiers à grain sont trop neutres pour travailler correctement et les papiers techniques vous empêchent tout travail en aval (idem, chose vérifiée dans Kamiloka 3). Alors que les nouveaux papiers à gouache/acrylique vous offriront les meilleures performances : ils sont assez lisses pour utiliser une pointe et assez absorbants pour travailler à la couleur ensuite. Un vrai plaisir !

 

La pratique sera votre meilleur atout pour maîtriser toutes les possibilités qu'offre un stylo tubulaire. Par contre, l'entretien de votre matériel nécessite un peu de connaissance. Nous avons nous-même peiné à comprendre comment se nettoie un stylo à encre de chine, et c'est alors tout naturellement que nous avons plaisir à vous faire part de nos résultats. Parce que oui, un stylo à encre de chine finit naturellement par se boucher. L'encre s'encroûte dans les organes du stylo et finit par empêcher complètement l'écoulement. Cet inconvénient fait circuler de nombreuses idées fausses sur cet outil alors qu'un peu de technique résout très aisément le problème. Il est vrai que cela prend du temps et demande un peu d'organisation ce qui est très incommandant dans notre société où tout doit être prêt dès que l'on souhaite. Mais pour un utilisateur soigneux, aimant le travail propre, le stylo offre tant d'opportunités que ces nuisances finissent par n'être que très peu ressenties.

Rotring Cleaner, est un kit de nettoyage comprenant un gobelet pour insérer les pointes des stylos tubulaires, ainsi que les petits matériaux.

Le gobelet que vous découvrez sur la photo du dessus est un outil très précieux pour le nettoyage de vos stylos, mais il n'est pas indispensable. Rotring vend avec des sachets de concentré de nettoyage qu'il faut diluer à l'eau. Ces mêmes sachets se vendent également à part, vous pouvez également trouver ce produit en flacon. Mais tout cela a un coût  non négligeable et le résultat n'est pas troujours à la hauteur, même s'il reste bien supérieur aux autres méthodes basiques.

Beaucoup de personnes sur Internet vous proposeront différents systèmes D, comme par exemple faire tremper les pointes dans de l'eau bouillante, l'alcool, les secouer violemment... Toutes ses méthodes sont efficaces pour endomager réellement votre matériel, mais très peu pour l'objet que vous espérez obtenir. Par contre, un internaute m'a suggéré d'utiliser un produit d'entretien au savon de marseille, celle recommandée pour les trucs de Grand-mère, et bien le résultat est nettement supérieur aux autres méthodes et depuis j'ai délaissé mes produits Rotring et soulagé mon porte monnaie par la même ocasion.

Même si le gobelet n'est pas indispensable, je le recommande car il est spécifiquement adapté aux pointes de Rotring (mais il n'est pas necessairement adapté pour toutes les autres marques, avec Staedtler et Faber Castel il n'y a aucun soucis). Cela évite d'endommager votre matériel qui, dans un simple bocal, peut subir toutes sortes d'agressions.

 

Remplissez comme sur la photo (un bouchon plein avec de l'eau) ci-dessus votre gobelet et après avoir démonté et rincé à l'eau claire vos pointes (séparées de leurs colerettes et cartouches), insérez-les tête en bas dans le socle du couvercle. Vous pouvez, dans la partie réservée à cet effet, placer vos colerettes et cartouches. Ensuite, il vous suffit de plonger et refermer soigneusement le couvercle. Secouez-le un peu, et retrournez-le. Laissez agir une bonne nuit et au matin, vos pointes sont parfaitement saines ! Il peut arriver, très rarement, qu'il faille renouveler l'opération, mais comme vous le faites à la lessive, ça ne vous coûtera plus un rein. N'hésitez-pas à consulter la notice du stylo Rotring livrée avec celui-ci et celle du gobelet : voici la mienne.

Des cartouches trop encrassées peuvent également incriminer une pointe innocente. Veillez à ce qu'elle soit toujours transparente, et n'hésitez pas à gratter le fond avec une pointe fine afin de casser la croûte.

 

Voilà à partir de maintenant l'utilisation du stylo tubulaire n'a plus aucun secret pour vous ! Je ne saurais que trop vous conseiller d'investir dans ce gobelet très pratique et surtout offrant le maximum de sécurité pour votre matériel. Pour toutes questions ou toutes remarques pouvant enrichir ce tuto, n'hésitez pas à nous contacter par email ou via le forum.

   
   
   
   

Karim, juin 2010.